Dans une approche bottom-up, le processus de sélection commence par les données individuelles des actifs ou des sociétés, tel que la profitabilité ou la dynamique de prix.

L’analyste se concentre souvent sur ces élements de départ:

  • Les fondamentaux permettant d’établir une valorisation intrinsèque.
  • Des paramètres influent sur la vie de l’enterprise par rapport à ses pairs tel que:
  1. Le business model et le branding
  2. Les avantages compétitifs
  3. Le management et la gouvernance

Business Model and Branding :

Le Business Model d’une entreprise fait référence à sa stratégie globale de gestion de l’entreprise et de génération de bénéfices. Il détaille comment une entreprise convertit ses ressources en produits ou services et comment elle fournit ces produits ou services aux clients. Les entreprises ayant un Business Model supérieur sont plus compétitives, gagnent en économies d’échelle et génèrent des bénéfices importants. En outre, les entreprises dotées d’un modèle d’entreprise robuste et adaptatif ont tendance à surperformer leurs pairs en termes de rendement des fonds propres.

Le Branding (la marque) est un moyen de définir les activités de la société pour le marché en général et les clients finaux en particulier et peut être comprise comme l’identité de la société ainsi que sa promesse envers ses clients. Les marques fortes traduisent une qualité du produit et peuvent donner à la société un avantage concurrentiel en termes de part de marché et de marge bénéficiaire. Il est largement reconnu que la valeur de la marque joue un rôle important dans la détermination du prix du produit, permettant aux entreprises d’appliquer des prix plus élevés en jouant sur la différenciation du produit.

L’avantage concurrentiel

Un avantage concurrentiel permet à une entreprise de surperformer ses pairs en termes de retour sur capital. Il existe de nombreux types d’avantages concurrentiels, tels que l’accès aux ressources naturelles, une technologie supérieure, l’innovation, un personnel qualifié, la réputation de l’entreprise, l’image de marque, les barrières à l’entrée, les droits de distribution exclusifs et un service client ou SAV supérieur. Pour les investisseurs axés sur la valeur qui recherchent des sociétés qui semblent se négocier au-dessous de leur valeur intrinsèque (souvent à la suite de déceptions des bénéfices), il est important de comprendre la pérennité de la position concurrentielle de la société lors de l’évaluation des perspectives de reprise.

Le management

Une bonne équipe de direction est essentielle au succès d’une entreprise. Le rôle de la direction est d’allouer des ressources et du capital afin de maximiser la croissance de la valeur de l’entreprise pour les actionnaires de la société. Une équipe de direction axée sur le long terme plutôt que sur le court terme est plus susceptible d’ajouter de la valeur à une entreprise à long terme. Pour évaluer l’efficacité de la gestion, on peut commencer par les états financiers. La rentabilité des actifs (ROA), des fonds propres (ROE) ou du capital investi (ROIC) (comparé aux entreprises du secteur ou aux taux historiques obtenus par la société) et la croissance des bénéfices sur une période raisonnable sont des exemples d’indicateurs utilisés pour évaluer la valeur ajoutée par la direction.

Les étapes d’une stratégie active sont:

  • Définir l’univers d’investissement et l’opportunité de marché conformément au mandat d’investissement. L’opportunité de marché est également connue sous le nom de thèse d’investissement.
  • Screener l’univers d’investissement pour obtenir un ensemble de titres gérable, pour une analyse plus approfondie.
  • Comprendre le secteur et les activités pour cet ensemble filtré en effectuant:
    • Une analyse du secteur et de la concurrence et
    • Une analyse des rapports financiers.
  • Créer une stratégie d’investissement active.
  • Projeter les performances des entreprises, le plus souvent en termes de flux de trésorerie ou de bénéfices.
  • Convertir les prévisions en évaluations et identifier les investissements rentables ex ante. Construire un portefeuille de ces investissements avec le profil de risque souhaité.
  • Rééquilibrer le portefeuille avec une discipline d’achat et de vente définie à l’avance.


Deux approches sont possibles sur le Bottom-Up:

Une stratégie basée sur la valorisation.

Une stratégie basée sur la croissance.

Bottom-Up mis à part, d’autres stratégies existent:

Les stratégies Top-Down.

Les Stratégies factorielles.

La stratégie activiste