Choisis la partie qui t’intéresse

Le système financier c’est quoi ?

  • Des composants, comme les banques, les assureurs, les bourses d’échange etc.
  • Des acteurs, comme les épargnants, vous, les investisseurs de toute sorte, les entreprises etc.
  • Des processus, comme emprunter, prêter, souscrire à des contrats, lever du capital etc.
  • Il est organisé autour de lois (Code monétaire et financier) et d’organismes de réglementation (AMF, ACPR etc) et institutionnalisé afin de remplir une fonction précise.

Retour au menu système financier

Comment réalise-t-il sa mission?

Le système financier est comme un système d’exploitation, il a besoin d’une plateforme pour opérer. Comme le système IOS (ou Android) a besoin d’un smartphone pour opérer, le système financier, lui, opère sur un marché financier, et rempli trois fonctions principales:

Utiliser et échanger le capital

Permettre aux entités d’épargner (en échange d’une compensation pour le risque pris) et d’emprunter de l’argent (pour acheter une voiture, une maison, acheter des machines-outils), lever des fonds propres (pour financer ses activités en échange d’une participation des actionnaires aux profits futurs), gérer les risques (risque que les taux montent, qu’une devise baisse, que le prix d’une matière première flambe, qu’un créancier fasse défaut sur sa dette), échanger des actifs (par exemple Netflix vend son service de streaming en Europe, mais ses coûts sont exprimés en dollars, Netflix peut choisir d’échanger ses euros en dollars), et négocier en fonction de leurs estimations de la valeur des actifs.

Retour à missions du système

Fixe le rendement disponible (taux d’intérêt)

Le système financier fournit également un mécanisme permettant de déterminer le taux de rendement qui assimile le montant de l’emprunt au montant du prêt (épargne) dans une économie. Les faibles taux de rendement augmentent les emprunts mais réduisent l’épargne (augmentation actuelle de la consommation). Les taux de rendement élevés augmentent l’épargne mais réduisent l’emprunt. Le taux d’intérêt d’équilibre est le taux qui permet aux  besoins des individus, des entreprises et des Etats,  d’être égale aux capital mis à disposition par les individus, les entreprises et les Etats

Il existe un Taux d’équilibre pour différents types, ces taux différent en raison des différences de risque, de liquidité et d’échéance.

Retour à missions du système

Alloue efficacement le capital

Avec la disponibilité limitée de capital, l’une des fonctions les plus importantes d’un système financier consiste à affecter le capital à ses utilisations les plus efficaces. Les investisseurs pèsent les risques attendus et les rendements des différents investissements pour déterminer leurs investissements les plus préférés. Comme tant que les investisseurs sont bien informés en matière de risque et de rendement et que les marchés fonctionnent bien, il en résulte une allocation au capital pour ses utilisations les plus précieuses.

Retour à missions du système

Retour au menu système financier

Les actifs financiers

  1. Les actifs financiers comprennent les titres (actions et obligations), les contrats dérivés et devises.
  2. Les commodities comprennent les matières premières comme le pétrole et les matériaux tel que l’acier, les métaux précieux.
  3. Les actifs réels comprennent les biens immobiliers, les équipements, d’autres biens matériels.

Les titres financiers peuvent être classés en dettes ou en capitaux propres.

Les titres de créance sont des promesses de rembourser les fonds empruntés.

Les actions représentent des titres de propriété. Les titres publics (négociés en bourse) sont négociés en bourse ou par l’intermédiaire de courtiers en valeurs mobilières et sont soumis à une surveillance réglementaire. Les titres qui ne sont pas négociés sur les marchés publics sont appelés des TNC (titres non côtés) ou titres privés. Les TNC sont souvent illiquides et non soumis à règlement.

SPOT ET FUTURE:

Le marché pour livraison immédiate s’appelle le marché SPOT . Le marché pour livraison future s’appelle le marché future et contient des contrats de type Forward, Futures, et options.

Retour au menu système financier

Les intermédiaires financiers

Les courtiers

Les courtiers aident leurs clients à acheter et à vendre des valeurs en trouvant des contreparties aux transactions. Ils peuvent travailler pour de grandes firmes de courtage, pour des banques ou chez des plateformes d’échanges. Les Block Brokers aident à placer de grosses transactions. En règle générale, les grosses transaction sont difficiles à exécuter sans faire bouger le marché. Par exemple, un ordre de vente important peut entraîner une baisse du prix du titre avant que l’ordre ne puisse être entièrement exécuté. Les Block Brokers aident leurs client à dissimuler les intentions afin que le marché ne bouge pas contre eux. Les banques d’investissement aident les entreprises à vendre des actions ordinaires, des actions privilégiées et des titres de créance aux investisseurs. Ils conseillent également les entreprises, notamment en matière de fusion, acquisitions et levée de fonds.

Les plateformes échanges

Les plateformes échanges offrent un lieu de rencontre pour les traders. Les plateformes échanges font parfois office de courtiers en fournissant une correspondance électronique des commandes. Elles réglementent leurs membres et exigent entreprises inscrites en bourse à fournir des informations financières en temps voulu et à promouvoir démocratisation des actionnaires. Les bourses acquièrent leur pouvoir réglementaire par le biais des accords de  membres ou de leurs gouvernements. Les systèmes de négociation alternatifs (ATS), qui remplissent la même fonction de négociation que les bourses mais n’ont pas de fonction de régulation, sont également appelés réseaux de communication électroniques (ECN) ou des systèmes multilatéraux de négociation (MTF). Les ATS qui ne révèlent pas l’identité du client ni les ordres sont appelées Dark pool.

Les titrisateurs

Les titrisateurs, ou securitizers en anglais, regroupent de grandes quantités de titres ou d’autres actifs, puis vendent des intérêts dans le pool à d’autres investisseurs. Les rendements du pool, nets des frais du titrisateur, sont passés à l’investisseurs. En titrisant les actifs, le titrisateur crée un environnement diversifié d’actifs avec des flux de trésorerie plus prévisibles que les actifs individuels dans le pool.Cela crée de la liquidité dans les actifs car les droits de propriété sont plus facilement valorisés et échangé. Des économies d’échelle ont également été réalisées sur les coûts de gestion de grands pools d’actifs et bénéficient potentiellement de la qualité de sélection des actifs par le gestionnaire.Les actifs souvent titrisés comprennent les emprunts hypothécaires, les prêts-auto, les créances sur cartes de crédit, emprunts bancaires et baux d’équipement. Le principal avantage de la titrisation est de diminuer le coûts de financement pour les actifs du pool. Une entreprise peut créer un véhicule à usage spécial (SPV) ou une entité ad hoc (SPE) à acheter des actifs de l’entreprise, ce qui les supprime du bilan et peut augmenter leur valeur en supprimant le risque de difficultés financières pour l’entreprise et donnera aux autres investisseurs une créance sur les flux de trésorerie de l’actif. Les flux de trésorerie liés aux actifs titrisés peuvent être séparés par risque. les catégories de risque différent sont appelées tranches. Les tranches senior fournissent les flux de trésorerie les plus certains,tandis que les tranches juniors ont un plus grand risque.

Les Institutions de DÉPÔT

Les banques, les caisses d’épargne sont des exemples d’institutions de dépôt. Ils paient des intérêts sur les dépôts des clients et fournissent des services de transaction tels que la vérification des comptes. Ces intermédiaires financiers accordent ensuite des prêts avec les fonds déposés, lesquels offrent des avantages de diversification. Les intermédiaires ont une expertise dans l’évaluation de la qualité du crédit et gérer le risque d’un portefeuille de prêts de différents types.

Les assureurs

Les compagnies d’assurance sont des intermédiaires en ce sens qu’elles collectent les primes d’assurance en échange d’une réduction du risque à l’assuré. La compagnie d’assurance peut le faire efficacement car il offre une protection à un groupe diversifié de souscripteurs, dont les risques de perte sont généralement non corrélés. Cela fournit des pertes plus prévisibles et des flux de liquidités par rapport à un contrat d’assurance unique. Une assurance peut offrir un service d’assurance Dommages et Propriété, une assurance Vie, une assurance Santé, ou une assurance contre le defaut de paiement, entre autres.

Les arbitragistes

Dans sa forme pure (sans risque), l’arbitrage fait référence à l’achat d’un actif sur un marché et à la revente dans un autre à un prix plus élevé, de préférence de manière simultanée. Ce faisant, les arbitragistes agissent en tant qu’intermédiaires en fournissant la liquidité aux acteurs du marché où l’actif est acheté et le transfert de l’actif vers le marché où il est vendu.Sur les marchés avec une bonne information, l’arbitrage pur est rare car les traders vont favoriser les marchés aux meilleurs prix. Plus généralement, les arbitragistes tentent d’exploiter les différences de prix pour des instruments similaires. Par exemple, Les arbitragistes essaieront d’exploiter les écarts de prix entre une option d’achat et le titre. De nombreux arbitragistes (à risque) utilisent des modèles complexes pour évaluer les titres et contrôler les risques. 

Le clearing

Les sociétés de Clearing, ou chambres de compensation servent d’intermédiaires entre acheteurs et vendeurs sur les marchés financiers et fournir: • Services d‘intermediation (transfert d’espèces et d’actifs aux parties respectives). • Garanties d’achèvement du contrat. • L’assurance que les Traders sur marges disposent d’un capital suffisant. • Limite de la quantité nette globale (ordres d’achat moins les ordres de vente) de membres. À travers ces activités, les chambres de compensation limitent le risque de contrepartie, à savoir le risque que les autres partie à une transaction ne remplira pas ses obligations.

Retour au menu système financier

Intervenir sur les marchés financiers

Un investisseur qui est propriétaire d’un actif, ou qui a le droit ou l’obligation en vertu d’un contrat d’achat d’un actif, est réputé avoir une position longue.

Une position short, ou à découvert peut résulter de l’emprunt d’un actif et de sa vente, avec l’obligation de remplacer l’actif dans le futur (une vente à découvert).

En général, les investisseurs qui sont longs bénéficient d’une hausse du prix d’un actif et ceux qui sont short en profitent lorsque le prix de l’actif baisse.

Un Hedge utilisent des positions short sur un actif pour couvrir un risque existant à partir d’une position longue sur un autre actif dont les rendements sont fortement corrélés aux rendements de l’actif à découvert. Par exemple, les producteurs de blé peuvent prendre une position à découvert sur des contrats à terme de blé (c.-à-d. vendre). Si les cours du blé chutent, l’augmentation de la valeur de la position vendeur sur contrats à terme qui en résulte compense, en partie ou en totalité, la perte de valeur de la récolte de l’agriculteur.

Spécificité liée aux options :

L’acheteur d’une d’option a une position longue sur l’option. Le vendeur est à découvert sur l’option et on dit qu’il est short sur l’option. Il est à noter qu’un investisseur en position longue (achète) sur une option d’achat réalise un profit lorsque la valeur de l’actif sous-jacent augmente, alors que la partie en position short de l’option a des pertes. Une position longue sur une option de vente (put) a le droit de vendre l’actif à un prix déterminé et réalise un profit lorsque le prix de l’actif sous-jacent baisse, alors que la partie en position short du put a des pertes.

L’effet de levier:

L’utilisation de fonds empruntés pour l’achat d’un actif se traduit par un effet de levier financier pour l’investisseur aurait recours à cette pratique. Les investisseurs qui utilisent l’effet de levier pour acheter des titres en empruntant auprès de leurs courtiers achètent sur marge et les fonds empruntés sont appelés prêts sur marge. Le taux d’intérêt payé sur les fonds est le taux de l’argent au jour le jour (EONIA). Le coût de l’emprunt est généralement plus bas pour les grands investisseurs qui disposent d’une meilleure garantie.

Retour au menu système financier

Les fondamentaux d’une transaction boursière

Retour au menu système financier

Types et structures des marchés financiers

On définit trois structures de marché possibles

La transparence des marchés financiers

La transparence des marchés, c’est:
La transparence apporte l’efficacité:

La régulation est essentielle à la confiance

Retour au menu système financier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s