Une revue synthétique des points essentiels à l’entreprise que l’investisseur doit évaluer

Choisi la partie qui t’intéresse

Une revue synthétique des points essentiels à l’entreprise que l’analyste doit évaluer

Comprendre les Stocks: IAS2

Quelles méthodes de valorisation des stocks 

Un petit aperçu sur la méthode Last In, First Out (LIFO)

Les Stocks et leurs implications en analyse : Impact sur les ratios

Quels ajustements possibles pour les Stocks: La dépréciation des stocks

Quel est l’intérêt pour l’analyste/Investisseur

Comprendre les actifs à long terme

Qu’est qu’une immobilisation corporelle: IAS 16

Capitaliser ou Dépenser?

Certaines dépenses liées à la constitution d’un actif peuvent être capitalisées.

Capitaliser les charges d’INTÉRÊT

Une entreprise peut emprunter pour construire une usine par exemple.

Capitaliser la recherche interne

Certains frais de développement générés en interne peuvent être immobilisés si:

L’amortissement des actifs immobilisés

L’amortissement est la constatation comptable et annuelle de la perte de valeur des actifs d’une entreprise subie du fait de l’usure, du temps ou de l’obsolescence.

La dépréciation et la réévaluation

Dépréciation d’actifs détenus en vu d’être utilisés dans la production
La réévaluation des actifs corporels DÉTENUS EN VU D’ÊTRE UTILISÉS DANS LA PRODUCTION

Possible uniquement sous les normes IFRS

Le Leasing

La norme IFRS 16 remplace IAS 17:

Pourquoi faire du Leasing?

Maintenant, on passe aux choses sérieuses. L’investisseur particulier doit bien avoir conscience que les opérations d’acquisitions et de fusions ne sont pas des éléments rares ou marginaux. Au contraire, L’acquisition et la cession d’actifs sont une composante essentielle et récurrente de la vie de l’entreprise cotée en bourse, et source de performance pour les actionnaires.

Les investissement inter-entreprises

L’investissement dans les actifs financiers: IFRS 9 – À compter du 01/01/2018

Investissement sans influence significative, ou moins de 20% d’intérêt dans un actif ou une entreprise

Comment classer les actifs financiers?

L’implication pratique de ces critères est que (sous réserve d’une option de désignation spéciale pour les placements en instruments de capitaux propres) seuls les prêts, les créances, les placements en instruments de créance et autres actifs similaires (ci-après dénommés  » prêts et créances « ) peuvent être évalués au coût amorti ou au cumul des autres éléments du résultat étendu.

Les actions peuvent être classées en FVOCI si:

  • Détenus à des fins de trading
  • Contrepartie conditionnelle dans un regroupement d’entreprises (Par exemple, BNP PARIBAS détient des actions VISA pour des raisons réglementaires propres à l’activité bancaire)

Reclassement des actifs et passifs financiers

Le reclassement est très restreint

L’IFRS 9 remplace ces exigences de l’IAS 39 par deux exigences générales :

  • Dans les rares cas où une entité modifie son business model pour devenir gérant d’actifs financiers, il doit reclasser tous les actifs financiers affectés selon les critères de base de classification et de mesure discutés plus tôt.
  • Une entité ne peut pas reclasser des passifs financiers.
    En général, les reclassements d’actifs financiers sont comptabilisés prospectivement
    selon la norme IFRS 9, c’est-à-dire qu’ils ne donnent pas lieu à des retraitements rétrospectifs des gains, des pertes ou des revenus d’intérêts.

La dépréciation des actifs financiers

IFRS 9 établit un nouveau modèle pour la comptabilisation et l’évaluation des
les dépréciations de prêts et créances qui sont évaluées au coût amorti
ou FVOCI, le modèle dit des “expected credit losses” . C’est le seul
modèle de dépréciation qui s’applique à l’IFRS 9 parce que tous les autres actifs sont classés et évalués à la juste valeur de marché ou, dans le cas de placements en actions admissibles, à la valeur de réalisation nette (FVOCI) sans recyclage en profits et pertes.

Expected credit losses

Les pertes sur créances prévues sont calculées par :

a) en identifiant les scénarios dans lesquels un défaut de paiement de prêt ou de créance ; b) l’estimation de l’insuffisance de trésorerie qui serait dans chaque scénario si un défaut devait se produire ;

(c) multiplier cette perte par la probabilité que le défaut se produise ;

et (d) additionner les résultats de tous ces événements par défaut possibles.

Parce que chaque prêt et créance a au moins une certaine probabilité de défaillance dans l’avenir, chaque prêt ou créance a une la perte de crédit prévue qui y est associée – à partir du moment où elle est acquisition.

Les participations dans des entreprises associées

Investissement significatif, avec influence sur l’entreprise: 20% à 50% des droits de vote

La comptabilisation des participations dans des entreprises associées

La mise en équivalence ou la méthode Equity
La dépréciation des participations dans des entreprises associées
Analyser des participations dans des entreprises associées

Les regroupements entre les entreprises

Fusion, Acquisition, Consolidation
Les Special Purpose entities/vehicles (le Hors bilan)

Les avantages du personnel

les avantages postérieurs à l’emploi, régimes de retraite et autres avantages. 
Defined benefit (DB) pension plan: Concepts clés du régime de retraite (IAS19)

Les opérations multinationales

Impact du taux de change (Forex) sur les opérations

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s